QUICK et ses toilettes Handi Beurk Beurk Beurk !!!!

Je viens d’envoyer ce mail sur le site de QUICK, ça n’aura peut etre aucun effet mais ça aura eu le mérite de me soulager !!!!

Je suis personne en fauteuil roulant et j’ai tenter d’aller dejeuner chez Quick (Parc de la Villette) hier vers 11h 11h30
Avant de commander je me suis rendue aux toilettes, j’ai du mettre 0,20 € pour accéder, sur le principe je suis d’accord puisque c’est souvent signe de toilettes propres
Eh bien non !!!! quel spectacle !!!! J’ai des photos hihihi !!!! (je n’ai pas pu les mettre sur leur site dommaaaage)
Cuvette des toilettes remplie de papier toilette, des vêtements jonchent le sol, le dérouleur de papier grand ouvert ainsi que le change bébé
Enfin bref inaccessible pour moi en fauteuil mais pas plus à un valide d’ailleurs !!!!!
Lorsque je m’approchais du comptoir pour prévenir les deux jeunes femmes qui étaient au service (1 seul client) en les alertant sur l’état des toilettes handicapés, elles ont eu l’air de ne rien comprendre (ne parlaient pas français sans doute)
Bref repartant sans avoir pu aller au toilette je décidais donc de ne pas consommer chez Quick et surtout bien sur de dissuader le groupe de 25 personnes que je rejoignais dans les parc de ne pas y déjeuner non plus
Comprenons nous bien, le but de cette réclamation n’est pas de récupérer 0,20 €, mais bien de prendre du temps pour vous signaler ce problème car bon nombre de personne à mobilité réduite on choisit de se résigner et bien moi non !!!
Je souhaite juste que ma réclamation soit lue par un responsable un tant soit peu sensibilisé au handicap pour comprendre de quoi je parle
Merci Monsieur ou Madame pour l’attention que vous aurez porté à ce mail, je reste persuadée que vous en ferez bon usage
Bon dimanche

ImageImage

Ambulance carton rouge !!!!

ImageJe suis actuellement en reeducation à La chataigneraie (95), Lundi matin alors que j’arrivais avec mon véhicule (conduite au volant) pour me garer sur la place handicapé la plus proche afin de décharger mon fauteuil roulant et demander à un brancardier de l’établissement de bien vouloir m’aider à décharger mes bagages

Eh là que vois je …. une ambulance garée juste devant la fameuse place (voir photo), comme j’étais décidée à échanger avec ces « ambulanciers » je décidais de perdre 20 mn !!! après avoir appelé leur employeur puisque le tel apparait sur la carrosserie, je vois arriver ces deux hommes, le 1er se carapate rapidement derrière son volant tête baissée pour éviter de me parler et comme je les invectivais pour déclencher un échange afin de comprendre ce qui peux pousser un « ambulancier » a se foutre complètement de la condition des handicapés , le second qui lui sortait de l’etablissement avec un café à la main s’est approché de mon vehicule pour me dire ;  » Je vous demande d’accepter nos excuses »

SANS BLAGUE mais je m’en fou de vos excuses, si vous saviez le nombres de gens qui comme vous bafouent tous les jours ces fameuses places si chères a notre putain de vie et qui s’EXCUSENT, venez prendre ma place et vous allez comprendre

Et le clou de l’histoire c’est que le monsieur continue et me disant, je comprends votre situation, j’ai moi même un enfant handicapé hihihihi !!!! alors là c’était le ponpon

J’avoue ne pas avoir pu rester calme et je lui ai rétorqué que quand on est dans le métier, qu’on a fait une bourde pareille et que l’on sort un tel argument pour calmer « la dame » c’est très grave .

Le pire, c’est que si ces messieurs avaient été des jeunes gens j’aurais été tentée de dire ce sont de jeunes « c… » et bien non je vous rassure c’était de vieux « c… » et la il n’y a plus rien a faire pour eux …. quelle misère

Ca ne resoudra pas le probleme, mais ça m’a fait du bien !!!!

Au delà de 365J plus d’indemnites journalieres en cas de maladie CHRONIQUE

images 2

Depuis Avril dernier j’ai choisit de travailler moins pour m’occuper de moi (gerer mes scéances de kynés et balnéo en journée et pas le soir après le boulot) je travaille donc a 70% en invalidité catégorie 1 (décidé par le medecin sécu).

Financièrement ça a été long à mettre en place mais je suis payée 70% par mon employeur 30% par la CRAMIF (branche invalidité de la sécu) tout se passe correctement.

Cependant j’ai UN GROS PROBLEME, lors de mon RDV avec le médecin sécu, celui-ci m’explique que sur 3 ans j’ai dépassé les 365 J d’arret maladie autorisés et que dorénavant je ne toucherais plus d’indemnités journalières si je suis de nouveau arrêtée pour « cause de SEP ».

Le pire c’est que c’est la loi et qu’il a raison j’ai trouvé le texte de loi :

« affections de longue durée : pendant une période de 3 ans calculée de date à date. Un nouveau délai de 3 ans ne peut courir que si l’assuré a repris son travail pendant au moins un an sans interruption »

Ceci veux dire pour mon cas que je ne dois faire aucune poussée de SEP avant fin Mars 2013 sinon je ne serais pas payée.

C’est juste ENORME quand on voit les campagnes de pub pour que les PMR retrouvent du travail et quand on a la chance d’en avoir un on nous plante des bandrilles dans le dos en nous expliquant que « tu peux tomber malade mais surtout pas de ta maladie chronique s’te plait et ceci pendant un an après tu peux !!!! »

Je comprends juste la dedans que l’état français préfère nous passer en incapacité 2 et 3 donc nous empêcher de travailler et donc nous forcer a devenir une charge pour la société alors qu’on a encore la capacité même en fauteuil roulant pour s’assumer et garder la tête haute BORDEL !!!!